Espaces clos, permis d'entrée et surveillance de la qualité de l'air

Tout espace dont les dimensions sont suffisantes pour loger au moins une personne, mais qui est incompatible avec le séjour « continu » de travailleurs et dont l'accès (entrée ou sortie) est limité ou ardu, doit être considéré comme un espace clos.

Ici, les facteurs de risque sont le plus souvent invisibles, mais bien réels (quelques inspirations peuvent être mortelles). Il ne faut jamais sous-estimer les risques liés à un travail ou à un "incident" en espace clos. Chaque année, en moyenne dix travailleurs perdent la vie alors qu'ils effectuent un travail dans un espace clos. La plupart des décès sont reliés à une déficience en oxygène ou à la présence de gaz toxiques ou inflammables. Une bonne proportion des victimes meurt en tentant de secourir une autre personne.


Niveau de O2: Consommation de l'O2 par des substances oxydantes (ciment frais, rouille, ...), par des adsorbants (charbon activé, .), par des micro-organismes lors de certains travaux (soudure, meulage, ...); dilution par la présence d'autres gaz/solvants.

Niveaux de CO: Infiltration de gaz de combustion, réactions chimiques, incident électrique, soudure, ...

Accumulation de H2S (sulfure d'hydrogène): (+ lourd que l'air). Présence de certains micro-organismes dans de l'eau stagnante, dans des matières organiques humides, ...

Risque d'explosion/incendie: Fuite/accumulation de gaz combustible, utilisation de solvants, biogaz, problèmes électriques, ...

Accumulation de substances toxiques reliées à la nature du milieu ou aux travaux en cours.